Catégorie : Questions – Réponses

Qu’est ce que la sciatique 

            La sciatique est une irritation du nerf sciatique, qui s’étend de vos hanches vers vos pieds. Elle peut engendrer des douleurs du membre inférieur, le long de ce nerf. La guérison naturelle prend généralement entre 4 à 6 semaines mais peut durer plus longtemps. La sciatique est souvent unilatérale et peut s’accompagner d’une douleur à l’aine, de sensations de fourmillements, d’engourdissement ou de faiblesse dans le membre inférieur. Il faut bien faire la distinction entre une sciatique et un lumbago. En général, le lumbago ne s’étend pas au-delà de la fesse.

Par des techniques qui s’adaptent au handicap et à la douleur du patient, l’ostéopathe peut aider à soulager les douleurs et l’inconfort du patient. Il prend en charge le patient dans sa globalité et s’intéresse autant à l’origine de la douleur qu’à toutes les tensions induites par la douleur.

Dans certains cas, l’imagerie médicale est à envisager et apporte de réels indices sur l’origine de la sciatique. C’est pour cela que l’ostéopathe travaille en collaboration avec les autres professionnels de la santé.

Que dit votre IRM ?

🎞L’IRM est une technique d’imagerie très précise et puissante permettant d’exclure d’éventuelles pathologies graves.

Or il est aussi important de le comprendre afin d’en tirer les bonnes conclusions.

👉En effet, si nous faisons passer cette imagerie à des personnes saines, sans douleur/plaintes, nous pouvons observer des résultats plutôt surprenants:

  • Nakashima et al. (2015) ont observé que 70% des sujets dans leur vingtaine avaient un bombement discal
  • Brinjikji et al (2014) ont constaté que 30-96% des sujets avaient des dégénérations ou bombements discaux.

Oui vous l’aviez bien lu, chez des personnes SANS DOULEUR ! 👀

Ces « anomalies » sur IRM seraient donc plutôt des changements normaux faisant partie du processus de vieillissement. Un peu comme les cheveux gris ! 👴

« Alors pourquoi ai-je mal ? »

⏩Pour plus d’informations, demandez conseils à votre kinésithérapeute !

Arthrose du genou?

La chirurgie ne doit pas être votre seule option, même pour des lésions du ménisque.

☝️C’est ce que dit la médecine actuelle, dont cette étude (Katz et al., 2013) conduite par des orthopédistes américains sur 351 patients présentant des douleurs du genou avec de l’arthrose et des lésions méniscales.

Avoir recours à la kinésithérapie en premier lieu permet à 60-70% des patients douloureux avec arthrose du genou d’éviter la chirurgie 💉.

 ⏩ Pour plus de renseignement, contactez votre kinésithérapeute !

Mal de tête et kinésithérapie ?

Il existe différents types de céphalées (mal de tête) : les céphalées de tensions, de type migraineux, ou cervicogéniques (liée à la nuque) entre autres.

Votre kinésithérapeute peut vous aider à :

  • Déterminer la cause / le type
  • Soulager et gérer la douleur ou les tensions
  • Informer et vous conseiller pour la vie de tous les jours.

⏩Pour plus d’informations, contactez votre kiné !

Pourquoi faire craquer? Qu’est ce qui craque? Est-ce dangereux ?

D’abord, ce sont les articulations qui craquent et non les os. Le bruit particulier résulte d’un déplacement vif et précis d’un os par rapport à un autre et non d’un mouvement ample ou forcé.

Des études récentes montrent les effets antalgiques voire anti-inflammatoires et myorelaxants de la manipulation. Elles sont donc préconisées en cas de douleurs, blocages ou raideurs articulaires qui sont rencontrés très souvent en cabinet.

La prise d’anti-inflammatoire comporte plus de risque qu’une manipulation : 1 personne sur 10 000 est sujet à un effet secondaire (Ulcère, hémorragie et perforation de l’estomac). Les accidents post-manipulation quant à eux se comptent au nombre de 1 sur 1 200 000. Ces réactions sont souvent bénignes comme des courbatures, une réaction inflammatoire ou des douleurs durant 24 à 48h.

Ostéopathe du sport

L’ostéopathe agit dans le traitement des atteintes fonctionnelles, il aide à la récupération musculaire et soigne de nombreux troubles (blocage musculaire, sciatique, entorse, traumatisme musculaire…). À titre préventif, l’ostéopathe pour sportif est sollicité pour la préparation physique avant une compétition, dans le but d’augmenter les performances physiques.
Une consultation est généralement conseillée avant de débuter une nouvelle discipline sportive ou avant la reprise de l’entraînement (vacances, blessure…). L’ostéopathe fait alors le point sur chaque tissu (muscles, os, articulations), la mobilité et l’harmonie de l’ensemble.

Les principales améliorations physiques apportées par l’ostéopathe pour sportif sont :

  • Amélioration de la récupération musculaire
  • Amélioration de la gestuelle
  • Augmentation des performances physiques (préparation appropriée)

 

Les soins ostéopathiques à destination des sportifs sont spécifiques, du fait des sollicitations physiques plus exigeantes. L’ostéopathe pour sportif accompagne celui-ci dans la pratique de sa discipline. Les soins à titre curatif mènent souvent le sportif à continuer la consultation jusqu’à ce qu’il retrouve son niveau de performance avant le traumatisme (par exemple après une fracture). Les consultations deviennent alors préventives, et au final, le suivi par l’ostéopathe continue tout le long de l’année.

Quand consulter un ostéopathe pour femme enceinte ?

La femme enceinte peut consulter l’ostéopathe dans le cadre d’un suivi de grossesse spécifique.
Elle peut être sujette à des douleurs situées dans le dos, les jambes ou le bassin. Dans ce cas, l’objectif va être d’améliorer l’état physique de la future maman, en libérant les zones de tension. La majorité des femmes consultent au cours du dernier trimestre, lorsque les douleurs lombaires s’intensifient ou pour la préparation à l’accouchement. La consultation après accouchement est fortement recommandée, pour réaliser un bilan post-partum.

L’ostéopathe pour femme enceinte soulage les douleurs, en pratiquant les manipulations appropriées, en douceur, afin de ménager à la fois la maman et son bébé. Les principaux maux ressentis par la femme enceinte sont les suivants :

  • Nausées, vomissements, vertiges, ballonnements, constipation
  • Mal de dos, pubalgie, douleurs du coccyx,
  • Troubles du sommeil, troubles de l’appétit
  • Problèmes de circulation sanguine, douleurs dans les jambes

J’ai des fuites urinaires quand je tousse, que dois-je faire ?

Les fuites urinaires ne sont pas une fatalité, il ne faut pas apprendre à vivre « avec » !!!

Qu’elles soient légères ou importantes, cela vaut la peine d’y remédier ; et c’est possible grâce à différents traitements, la kinésithérapie en fait partie !!!

 

Quelle est la cause des fuites urinaires ?

Lors d’efforts, elles peuvent être dues à une faiblesse des muscles du plancher pelvien….mais pas seulement !!!

Les abdominaux profonds (le transverse de l’abdomen) sont tout aussi importants.

 

En dehors des moments où vous urinez, la pression dans votre vessie doit toujours être inférieure à la pression dans votre urètre (le tuyau qui relie la vessie à l’extérieur). Cela vous permet de rester au sec !

Lorsque vous toussez (rigolez, éternue, sautez, courez, soulevez une charge….) vous augmentez la pression intra-abdominale et donc la pression dans la vessie. Cela risque de perturber l’équilibre des pressions vessie /urètre et vous ne resterez plus au sec !!

 

Pourquoi n’avons-nous pas tous des fuites urinaires alors ?!

Le corps est bien fait ! Il a prévu une parade !

Lorsque vous toussez (rigolez…voire plus haut ), vos abdominaux profonds se contractent pour atténuer la pression qui s’applique sur la vessie. Les muscles autours de l’urètre (vos sphincters) se contractent pour augmenter la pression intra-urétrale. Grâce à ça pas de fuites !!

Malheureusement, le mécanisme s’enclenche de façon réflexe une micro seconde avant la toux ( l’éternuement…). C’est inefficace si on le fait volontairement,  trop lent .

 

Alors, comment revenir au sec  !!?

Vous l’aurez compris, il nous faut trouver ce qui dysfonctionne, dans votre cas particulier.

Au regard de votre âge, de vos activités…

S’agit-il d’une faiblesse ou d’une crispation musculaires ? Des abdominaux, des sphincters ou des deux ?

Il y a peut-être une mauvaise coordination, le réflexe ne se déclenchant pas ou trop tard ?

C’est là que la kinésithérapie périnéale apporte des solutions précises et adaptées !!!

Néanmoins il est conseillé de passer par l’avis d’un médecin, urologue ou médecin traitant, celui-ci pourra par ailleurs vous prescrire de la kinésithérapie.

 

À très vite !!!!

La Thérapie Manuelle Orthopédique

Selon la fédération internationale (IFOMPT) :

La Thérapie Manuelle Orthopédique est un champ spécialisé de la kinésithérapie pour la prise en charge des problèmes du système Neuro-Musculo-Squelettique.

Elle se base sur le raisonnement clinique et utilise une approche de traitements hautement spécifiques incluant

  •  des techniques manuelles (mobilisations, manipulations…)

therapie-manuelle-web-medeortho

et

  • des exercices thérapeutiques

kinesitherapie-hypopressif-medeortho

La Thérapie Manuelle Orthopédique englobe, et est dirigée par, les preuves cliniques et scientifiques disponibles et les composantes Bio-Psycho-Sociales de chaque patient.

En d’autres termes, c’est le domaine spécialisé de la kinésithérapie pour la prise en charge des troubles ou blessures que l’on peut rencontrer couramment et qui atteignent la vie de tous les jours.

Que ce soit une douleur à l’épaule, une entorse de cheville, un « lumbago » ou un mal de tête (céphalée), le thérapeute manuel est apte à vous examiner afin de vous proposer un traitement ou vous référer vers un autre spécialiste.

Luxation de l’épaule ?

La rééducation de la luxation de l’épaule répond aux objectifs suivants:

Restaurer une épaule non douloureuse, stable mais mobile et performante.

La rééducation de la luxation de l’épaule comprend plusieurs volets:

  • Eviter l’enraidissement de l’épaule en travaillant les secteurs articulaires.
  • récupérer la force musculaire, véritable sangle stabilisatrice active.
  • Favoriser la réadaptation fonctionnelle grâce au travail proprioceptif ( mise de l’épaule en situation de difficulté)

Les kinésithérapeutes du sport de MedeOrtho répondront à votre demande pour une rééducation des épaules opérées ou pas.

  • 1
  • 2

MedeOrtho

57, Avenue Winston Churchill
1180 Uccle

Tél : 02 476 24 16