fbpx
Skip to main content

Manipulations cervicales en ostéopathie

19 juillet 2023

Pour beaucoup d’individus, la vision de l’ostéopathie se résume à des craquements à tout-va et à ce qu’on retrouve généralement dans les films d’action, à savoir une tête tournée brutalement avec un craquement retentissant. Ces préjugés aboutissent souvent à une méfiance, voire à une phobie de l’ostéopathie.

Mais qu’en est-il réellement ?

La littérature scientifique nous a montré encore récemment que l’amplitude de la rotation exercée par le praticien lors d’une manipulation cervicale n’est pas assez élevée pour provoquer une modification hémodynamique dans l’artère vertébrale controlatérale à la rotation, ni une modification de l’architecture des artères. En d’autres termes, la force exercée n’est pas suffisante pour générer des dommages au niveau artériel et cérébral. Les manipulations cervicales sont donc sans risque, sans augmentation d’incidents cérébro-vasculaires tels que les AVC ou les dissections aortiques 1–4.

Pourquoi manipule-t-on la région cervicale ?

Il existe de multiples raisons qui poussent les patients à consulter un ostéopathe, et ainsi de multiples traitement spécifiques aux besoins des patients. Dans la plupart des motifs de consultation, un blocage articulaire est présent et c’est dans ce cas précis qu’intervient la manipulation, laquelle permettra de redonner de la mobilité au niveau d’un étage ou de plusieurs étages vertébraux. Rappelons quand même que la manipulation ne constitue pas l’unique technique utilisée par l’ostéopathe lors d’une séance. Elle s’inscrit au contraire dans un ensemble de techniques permettant une amélioration positive des symptômes décrits par le patient et objectivés par le thérapeute.

Contre-indications à la manipulation ?

Traumatisme, intervention chirurgicale, fragilité osseuse, fragilité vasculaire, tumeur ou cancer.

Références ?

1.          Anderst WJ, Gale T, LeVasseur C, Raj S, Gongaware K, Schneider M. Intervertebral kinematics of the cervical spine before, during, and after high-velocity low-amplitude manipulation. Spine J. 2018;18:2333‑42.

2.          Guan T, Zeng Y, Qi J, Qin B, Fu S, Wang G, et al. Effects of Cervical Rotatory Manipulation on Internal Carotid Artery in Hemodynamics Using an Animal Model of Carotid Atherosclerosis: A Safety Study. Med Sci Monit. 2019;25:2344‑51.

3.          Moser N, Mior S, Noseworthy M, Côté P, Wells G, Behr M, et al. Effect of cervical manipulation on vertebral artery and cerebral haemodynamics in patients with chronic neck pain: a crossover randomised controlled trial. BMJ Open. 2019;9:e025219.

4.          Yelverton C, Wood JJ, Petersen DL, Peterson C. Changes in Vertebral Artery Blood Flow in Different Head Positions and Post–Cervical Manipulative Therapy. J Manipulative Physiol Ther. 2020;43:144‑51.

Ces articles pourraient vous intéresser

le crochetage

4 juillet 2023
Kinésithérapeutes

Kinésitérapie ou ostéopathie, quelle différence?

20 juillet 2023

Entretien motivationnel et troubles musculosquelettiques du musicien

20 juillet 2023