fbpx
Skip to main content

Stress, bruxisme et cervicalgie

20 juillet 2023

Nous connaissons déjà depuis plus d’un an une période assez troublée où de nombreux changements ont dû être envisagés afin de réduire la propagation du virus et de maintenir un équilibre entre les règles sanitaires et la vie personnelle et professionnelle. Ces changements de perspective ont pu, chez bon nombre d’entre nous, devenir une source importante de stress émotionnel pouvant affecter négativement notre vie quotidienne 1.

 

Tout ce stress excessif et cumulé intérieurement peut se manifester physiquement par des tensions musculaires anormales, en particulier au niveau du masséter (en rouge sur le schéma). Les individus auront alors tendance à serrer les mâchoires et à grincer des dents durant la journée et/ou la nuit, ce qui aura pour effet d’accentuer également les tensions au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).

 

Ce phénomène évolutif, plus communément attribué au terme de « bruxisme », peut causer ultérieurement des troubles locaux tels que des douleurs dans la région maxillo-faciale, des acouphènes, des problèmes de mastication ou d’ouverture buccale, des claquements à l’ouverture buccale, …

 

Des troubles à distance peuvent également apparaitre par la suite, tels que des tensions musculaires sous-occipitales, cervicales et thoraciques hautes, causant des céphalées de tension ou encore des Arnoldites. Ces problèmes peuvent vite devenir invalidants dans la vie quotidienne s’ils ne sont pas traités 2.

Comment diminuer ces tensions ?

La première option consiste à réduire soi-même la source de stress, voire à l’éliminer. Plus facile à dire qu’à faire, je vous l’accorde, mais de nombreux outils peuvent être utilisés tels que la méditation, la relaxation, les exercices de pleine conscience, le yoga, le sport, … À vous de tester et de trouver ce qui vous convient le mieux, en fonction de votre tempérament et de votre style de vie. Une bonne posture et une ergonomie optimale ne sont pas non plus à négliger. N’oubliez pas de penser à bouger, à vous étirer, à vous changer les idées et à prendre l’air durant vos périodes de travail.

 

La deuxième option est de faire appel à un professionnel de la santé pour atténuer les tensions musculaires récalcitrantes pouvant être responsables de vos douleurs. Les ostéopathes et les kinésithérapeutes pourront ainsi entreprendre un travail de détente musculaire et articulaire de l’ATM et des cervicales. Si le bruxisme est trop prononcé, il peut être envisagé avec votre orthodontiste de placer une gouttière occlusale de décompression temporo-mandibulaire afin de soulager l’articulation 3.

 

Vous désirez en savoir davantage sur les céphalées de tension ou encore les exercices de détente cervicale ? Vous trouverez différents articles auxquels vous référer sur notre site. Et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

 

Références

  1. Hassan KA, Khier SE. Awake Bruxism Intensified During COVID-19 Pandemic by Cumulative Stress – An Overview. J Clin Res Dent. 2020;3:1‑3.
  2. Berthelot J-M, Vacher C. Temporo-mandibular dysfunction. Rev Rhum Monogr. 2021;
  3. Abdelkoui A, Benyahya H, Abdedine A, Merzouk N. La Décompression Temporo-Mandibulaire par Gouttière Occlusale. Afr J Dent Implantol. 2021;23‑31.

Ces articles pourraient vous intéresser

Vidéo 4: Abdominaux hypo-pressifs

20 juillet 2023
Ostéopathie à Uccle

Est-ce que le bruit articulaire ( « crac ») est synonyme d’une réussite de la manipulation ?

4 juillet 2023

La glace !

20 juillet 2023