fbpx
Skip to main content

Prévenir la thrombose pendant le confinement

7 juillet 2023

De quoi ?

On parle de Thrombose Veineuse Profonde ou TVP lorsqu’un caillot de sang se forme dans une veine profonde, le plus souvent dans le mollet. Elle résulte généralement d’une perturbation du flux sanguin, telle que à la suite d’une immobilisation prolongée ou encore des maladies cardio-vasculaires.

Qu’il s’agisse d’une thrombose veineuse profonde ou superficielle, elle n’est pas à prendre à la légère. En effet, même si dans beaucoup de cas elle peut être indolore, elle présente un risque non-négligeable de complications graves ; le plus classique est qu’un fragment de ce caillot migre vers la jonction cardio-pulmonaire pour boucher les vaisseaux plus fins et résulter en une embolie pulmonaire. C’est une urgence médicale qui peut conduire au décès !

On est à risque d’en développer en cas de :
Immobilisation prolongée / Inactivité (long voyage, assis prolongé, alitement, post-opératoire ou trauma…)
– Histoire de cancer ou maladie cardiaque
Obésité
– Antécédent de thrombose veineuse
– Période péri-natale
– Âge de plus de 60ans
Tabagisme
– Prise d’hormones contraceptives
Déshydratation

Quels sont les signes ?

Il est à noter que les TVP peuvent souvent être asymptomatiques. Il existe tout de même des signes cliniques auxquelles il faut être vigilants si l’on est à risque d’en développer :
– Douleur inhabituelle lancinante, souvent au milieu d’un mollet
– Gonflement, chaleur ou rougeur dans la région
L’embolie pulmonaire peut également être asymptomatique, or les symptômes fréquents sont les suivants :
– Essoufflement inhabituel
– Douleur thoracique
– Toux inexpliquée ou crachat de sang.

Je pense avoir une TVP. Que faire ?
Appelez sans tarder votre médecin traitant, il/elle pourra éclairer la situation.

Comment prévenir ?

Si l’on observe les facteurs de risques sur lesquels nous pouvons agir, on peut agir sur l’inactivité, l’obésité, le tabagisme et la déshydratation.

Durant cette quarantaine, on est d’autant plus susceptible d’être moins actif physiquement. Et nous savons que l’inactivité est un facteur de risque majeur de thromboses. Il est donc très important de bouger régulièrement.

Quelques exercices simples et réguliers, tels que dessiner l’alphabet avec ses chevilles, marcher ou encore monter sur la pointe des pieds sont vivement conseillés. Référez-vous à votre kinésithérapeute pour des conseils adaptés à votre profil !

Références.
J. Kelly, B.J. Hunt, R.R. Lewis, R. Swaminathan, A. Moody, P.T. Seed, A. Rudd, Dehydration and venous thromboembolism after acute stroke, QJM: An International Journal of Medicine, Volume 97, Issue 5, May 2004, Pages 293–296, https://doi.org/10.1093/qjmed/hch050

Mazzolai, Lucia, et al. “Diagnosis and Management of Acute Deep Vein Thrombosis: a Joint Consensus Document from the European Society of Cardiology Working Groups of Aorta and Peripheral Vascular Diseases and Pulmonary Circulation and Right Ventricular Function.” European Heart Journal, vol. 39, no. 47, 2017, pp. 4208–4218., doi:10.1093/eurheartj/ehx003.

Ces articles pourraient vous intéresser

médecine-générale-uccle

Présentation cabinet Medeortho

7 juillet 2023

Pourquoi un patient diabétique doit consulter un podologue ?

28 juin 2023

« Mais en fait, c’est quoi qui fait « crac » ? »

4 juillet 2023